Comment répondre aux nouveaux métiers dans le BTP ?

Partager

Dans un monde qui vit deux grandes révolutions, la révolution numérique et la révolution environnementale, le secteur du BTP occupe déjà un rôle central : il propose des solutions originales et des innovations, en faisant appel à de nouvelles compétences et des nouveaux métiers du BTP. Confronté à une pénurie de main d’œuvre qualifiée dans des métiers en pleine expansion, le BTP fait de plus en appel au recrutement intérim européen.

Découvrez comment répondre aux nouveaux métiers du BTP en qualité d’entreprise du bâtiment en explorant ces nouvelles technologies déployées dans le BTP et les métiers du bâtiment correspondants.

Nouvelles innovations, nouveaux métiers du BTP

 De la truelle à l’imprimante 3D maison

Comme tous les secteurs économiques, la révolution numérique transforme le monde du BTP, du stade de la conception à celui de la réalisation. Les plans papiers laissent place de plus en plus à des maquettes numériques en 3D, modifiées en temps réel : c’est la modélisation des informations du bâtiment ou BIM en anglais.

En phase de conception, les drones permettent ainsi de récupérer des images, traitées par des logiciels spécifiques : il est ainsi possible de modéliser le bâtiment 3D dans son futur environnement pour contrôler son intégration ; l’orthophotographie par drone permet d’obtenir en plus des détails extrêmement précis sur de grandes étendues, intéressantes pour l’architecte ou le géomètre.

metiers du btp interim europeen slovaque polonais

En phase de réalisation, une imprimante 3D peut permettre de répondre à des problèmes spécifiques, en fabriquant des pièces uniques à moindre coût.
En phase de commercialisation, la visite virtuelle peut aider à vendre un logement ou à l’aménager, avec toutes les possibilités offertes par la réalité virtuelle ou la réalité augmentée (casque avec vue 360°).

 

Les perspectives ouvertes par la révolution numérique dans le bâtiment sont impressionnantes, imposant de plus en plus le recrutement de métiers nouveaux.

Aujourd’hui déjà, 80% des entreprises du BTP doivent faire appel aux intérimaires étrangers slovaques et polonais et les quelques métiers ci-dessous ne sont encore que des précurseurs des métiers de demain :

• BIM manager
• Drone data analyste
• Technicien 3D
• Web-développeur

Selon l’APEC, le nombre d’offres d’emploi de BIM Manager a déjà été multiplié par 1,7 entre 2016 et 2018 et des réalisations spectaculaires ont été possibles grâce au BIM, comme par exemple à Paris la Fondation Vuitton ou la Philharmonie : c’est donc un secteur en pleine croissance.

Cette numérisation va toucher très rapidement toutes les fonctions de la conception à la destruction en passant par la construction et l’exploitation. On conseille instamment de s’y former sous peine de perdre rapidement son employabilité.

Dépenser son énergie… pour consommer moins d’énergie

L’un des défis du BTP, en neuf ou en rénovation, est l’application de normes environnementales de plus en plus strictes : la RT 2012 (réglementation thermique) ou la Loi relative à la transition énergétique et à la croissance verte (Loi TECV de 2016) visent à diminuer la consommation d’énergie, avec des bâtiments BBC basse consommation, ou des bâtiments BEPOS à énergie positive (label énergie-carbone).

À l’échelle européenne, le bâtiment arrive en effet devant les transports et l’industrie en termes de rejet de C0² et de pertes énergétiques.

Pour répondre à ces objectifs, les techniciens en bâtiment doivent relever de nombreux défis : travailler l’isolation thermique, détecter les ponts thermiques, optimiser la captation d’énergie solaire ou d’énergie géothermique, repenser la récupération des eaux pluviales, intégrer ces bâtiments au quartier dans un éco-système réfléchi…

rt 2012 maison bbc

Il faut pour cela de nouveaux profils professionnels, comme par exemple :
• Cadre VRD (coordonne la voirie et réseaux divers)
• Technicien BBC (spécialiste bâtiment basse consommation)
• Ingénieur écoconstruction ou écosystèmes (normes HQE ou RSE)
• Technicien droniste (caméra thermique pour ponts thermiques)
• Conseiller éco-énergie (en amont et en aval de la construction)

Ces compétences de plus en plus techniques sont parfois difficiles à recruter, d’où le besoin d’embauche d’intérimaires européens. Quand on estime à 7 à 8 millions le nombre de passoires thermiques en France, on comprend l’importance de ce secteur en termes de croissance.

En juin 2019, le Premier Ministre français Édouard Philippe a d’ailleurs annoncé une grande réforme des aides à la transition énergétique, qui avaient atteint en 2018 environ 1,8 milliards.
Dès 2021, de nouvelles contraintes pèseront sur les propriétaires louant des biens non rénovés : cette activité va donc continuer à croître.

Nous ne disposons pas aujourd’hui des leviers efficaces pour venir à bout des passoires thermiques qui plombent le climat et le pouvoir d’achat de nos concitoyens. Nous devons donc les inventer ensemble et en qualité d’agence intérim européenne, nous vous aiderons à trouver les meilleurs profils

Nouveaux métiers du BTP  : soyez connectés, comme les bâtiments

Le développement en cours de la 5G nous promet une gamme d’objets connectés, allant de l’automobile à l’habitation. Aujourd’hui, les centrales domotiques nous donnent déjà un avant-goût de ce que seront demains les bâtiments intelligents, avec deux grandes fonctions : la sécurité (alarme intrusion, détection de fumées, alerte incendies…) et les économies d’énergie (chauffage, gestion de l’eau allumage…).

Une nouvelle profession du bâtiment se développe, celle de domoticien : il interviendra de la conception à la livraison du logement, et probablement ensuite dans le contrôle ou l’entretien.

Les Français passent plus de 80 % de leur temps dans un bâtiment. Un bâtiment « intelligent » vise à améliorer le cadre, la qualité de vie (confort, santé, aide à domicile) et la réduction de son impact environnemental.

La solution : Le recours aux agences d’intérim européennes

Comme le souligne l’étude de l’APEC, les nouvelles compétences recherchées font appel aussi bien au savoir-faire (gestion de projets, langage informatique, maitrise logiciels CAO…) qu’au savoir-être (agilité, autonomie, rigueur…) : les connaissances transverses sont un atout majeur dans les nouveaux métiers du bâtiment.

Le recrutement de ces profils est parfois compliqué en France, peut-être car notre système éducatif a souvent choisi la voix de l’hyper spécialisation avec un concept aujourd’hui dépassé : une tâche = un métier.

Les agences d’intérim étrangères apparaissent alors comme la solution de choix, pour le recrutement de profils compétents possédant ces connaissances transverses.
N’hésitez pas à nous contacter pour en savoir plus sur notre agence d’intérim européenne, nous sommes en effet spécialisés dans la mise à disposition de ressources qualifiées et adaptées pour le BTP.

SOURCES

https://corporate.apec.fr/files/live/sites/corporate/files/Nos%20%C3%A9tudes/pdf/CESI-APEC-2019.pdf
https://www.emploi-pro.fr/edito/article/les-nouveaux-metiers-du-batiment-intelligent-aea-8419
https://diplomeo.com/actualite-metiers_qui_recrutent_btp_batiment_travaux_publics

 

Articles suivants : hôtellerie-restauration, un secteur dynamique et pourtant…